logo



Le CA
L'équipe
Esthétique
Historique
Accueil compagniespectaclesJean-Marc BailleuxGérald Robert-Tissotgaleriecontactliens

compagnie

Un peu d'histoire

Théâtre D’OUBLE naît à Lyon en 1997 à l’initiative de Jean-Marc Bailleux qui crée «L’imitateur» de Thomas Bernhard en 1999.

En 2000, il s’associe à Gérald Robert-Tissot et fabriquent «Tout Doit Disparaître», spectacle recyclable sur notre société tout-consommation.

L’alchimie du théâtre avec d’autres disciplines (danse, musique, vidéo) viennent rythmer un jeu très physique qui donne à toutes les créations de Théâtre D’OUBLE « l’étiquette » d’un travail vif, festif et corrosif en rapport direct avec le public.

Dans cette optique de proximité et de décloisonnement, toutes les créations de la compagnie ont été tour à tour jouées dans des théâtres et dans des lieux moins conventionnels (bars, foyers, lycées, salles d’expo, rue).

Théâtre D’OUBLE s’inscrit dans un champ théâtral en région Rhône-Alpes et national avec ses tournées et ses résidences dans divers théâtres en France et à l'étranger.

Les parti-pris esthétiques

  • Un théâtre politique comme miroir du monde
  • Des jeux d’images saturées entre performance d’arts plastiques – conférence – chorégraphie – rituel théâtral.
  • Une forme grinçante et néanmoins drôle (refus d’aborder des sujets par la noirceur et le repli intellectuel) basée sur un jeu physique très intense.
  • Une esthétique venant de la récupération : décor en journaux, bidons plastiques, jouets d’enfants, outils.
  • Une pratique collégiale dans le processus artistique.
  • fédérer des artistes autour de projets artistiques (danseurs, musiciens, vidéastes).