Jean-Marc Bailleux

Biographie

Jean-Marc Bailleux, né le 31 mars 1962 à Campagne-lès-Hesdin1. Il grandit à Buire-Le-Sec puis à Berck Plage.

Diplômé en sciences économiques (Université Paris 2 et Lille 1) en 1985 et en Arts et techniques du Spectacle (Université de Valenciennes et du Hainaut) en 1987.

Carrière

Il suit une formation à la Polytechnic theater de Manchester en 1989 et joue à Lille pour Daniel Mesguisch (théâtre La métaphore), Le Prato, Le salon de théâtre Tourcoing.

En 1986, il débute sa carrière théâtrale à Lille avec sa première compagnie « Kalsium Théâtre », entouré à ses débuts de Serge Bagdassarian, Mathias Lüfkens, Maryse Rommelaere et Eric Castanet[réf. nécessaire]

2[source insuffisante].}}

En 1993, il entame sa carrière d’interprète contemporain et classique à Lyon avec de nombreux metteur(e)s en scène d’Auvergne-Rhône-Alpes, notamment avec Gilles Chavassieux (Théâtre les Ateliers) La mégère apprivoiséeL’émission de télévision ; Christian Giriat (La comédie de Valence) La déploration d’Arthur Cleary ; Françoise Maimone (Salle Gérard Philippe) Le roi Lear, La solitude des champs de coton[réf. nécessaire]; Valérie Zipper (Cie du Chien jaune) Le rapport de Brodeck3.

Au cinéma, il interprète un joueur de whist dans le film L’élève en 1996 et un client dans un épisode de la sérieLouis la brocante en 2001.

En 1997,  Il fonde à Lyon la Compagnie Le Théâtre D’Ouble, dont il est co-directeur artistique, avec Gérald Robert-Tissot, et pour laquelle il signe mises en scènes, conceptions, dramaturgie ou adaptations. Les créations marquantes[réf. nécessaire] tournées en France, en Suisse et en Afrique seront L’imitateur, Tout doit disparaître, De chair et de sang, Shakespeare Party, La dent du lézard, En même temps, Quelle énergie + ou -, Le bal à Frédo.

Auteur dramatique, il publie trois livres chez l’Harmattan, Tuer ce siècle, Antichambre, Hôtel de l’Europe4puis accompagne son écriture théâtrale[Quoi ?] autour de questions environnementales : Le mariage vert, Quelle énergie + ou – ?[réf. nécessaire]Boursier à plusieurs reprises, Il est reçu dans de nombreuses résidences d’écriture en France, en Espagne, en Islande.

  • Bourse d’encouragement du C.N.L. en décembre 2001 pour « Tuer ce siècle », fiacre 2010 pour « Hôtel de l’Europe ».
  • Résidence d’auteur à la Chartreuse de Villeneuve-lès Avignon – avril 2004;
  • Fondation Valparaiso (Espagne) – décembre 2008
  • L’Institut Gunnar Gunnarsson, Skriðuklaustur (Islande) été 2010

[réf. nécessaire]

En 2011, il développe un projet artistique et culturel de territoire dans le Haut-Beaujolais avec le festival Du foin sur les planches, avec le lieu associatif Le Chapelard Courant d’Art axé sur les questions du bien vivre ensemble en milieu rural.

Acteur

Jean-Marc Bailleux, « L’imitateur » de Thomas Bernhard 1992

Depuis 1992, il a endossé plus d’une cinquantaine de rôles dans des productions nationales et internationales autant en répertoire classique (Shakespeare, Molière, Von Kleist…) que contemporain (Koltès, Vinaver, Novarina, Bolger, Thomas Bernhard, Philippe Claudel…)5.

Il est comédien pour nombre de metteur(e)s en scène français(e)s décisifs comme Daniel Mesguich, Christian Giriat, Bruno Carlucci, Gilles Chavassieux, Françoise Maimone, Gérald Robert-Tissot et Valérie Zipper.

Il a également enchaîné plusieurs rôles dans des longs métrages, téléfilms et séries. Également des voix sur des films animés et jeux vidéo.

Metteur en scène

Il a mis en scène une partie de ses propres pièces et ainsi que :

  • C’est pourtant pas la guerre de Maryline Desbiolles, Lettres Frontières, Théâtre Nouvelle génération de Lyon, Médiathèque de Vaise, Bibliothèque de Genève, 2008/2009
  • Valentine Hugo, Médiathèque de Boulogne/Mer, 2016
  • Le syndrome de la grenouille, Géopark Beaujolais, 20196

Auteur de théatre

Jean-Marc Bailleux en résidence d’écriture

  • « Les plagistes », 1986
  • “Pas rire de rien », 1987
  • “Bête de scène (Crânement inspiré d’Hamlet) », 1991
  • « Impasse Drouillette », 1993
  • « Entre deux feux”, 1995
  • « Les deux petits soldats », 1996
  • « Tuer ce siècle”, 1998
  • “Tout doit disparaître”, 2001
  • « Antichambre », 2003
  • « La troisième voix », 2005
  • Idiocratie, 2006
  • « Chassés-croisés », 2007
  • « Don Quichotte on/off », 2009
  • « Hôtel de l’Europe », 2010
  • « Le mariage vert », 2011
  • « Agir nature », 2013
  • « 14 : année singulière », 2014
  • « Quelle énergie + ou – ?! », 2015
  • « Valentine Hugo », 2016
  • « Le bal à Frédo », 2017
  • « Garde-fou *1 », 2018
  • « Le syndrome de la grenouille », 2019
  • « Après…Le monde », 2020
  • « Secrets de château », 2021

Engagement pour la ruralité[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Bailleux, « Le Mariage vert », 2011

Suite à sa création « Le mariage Vert » en 2011 qui traite de l’agriculture au XXIe siècle à travers une comédie campagnarde, Jean-Marc Bailleux crée l’association Courant d’Art en juin 2012 comme moyen actif de médiation culturelle sur un territoire rural. « Courant d’Art se définit comme un pôle de ressources culturelles principalement en milieu rural et en Beaujolais Vert ; son but est l’organisation d’événements à travers la production et la diffusion de spectacles vivants et d’animations pertinentes pour assurer un développement culturel sur son territoire. de son engagement citoyen et écologique à travers son travail théâtral. »7.

Courant d’Art assure la programmation « Les 4 saisons » dans son lieu : Le Chapelard (depuis 2012) et organise un festival : Du foin sur les planches (depuis 2011).Jean-Marc Bailleux et le burlesque

Travail de compagnies théâtrales

Le Théâtre D’Ouble à Lyon

Création

Il crée à Lyon en 1997 la Compagnie Théâtre D’Ouble, dont il est co-directeur artistique, avec Gérald Robert-Tissot, et pour laquelle il signe mises en scènes, conceptions, dramaturgie ou adaptations. Il joue également dans certaines de ces créations qui sont coproduites par des théâtres Auvergne-Rhône-Alpes, en Suisse et qui tournent sur les scènes de France.

L’une des créations décisives de Théâtre D’OUBLE à l’initiative de Jean-Marc Bailleux (adaptation et jeu) sera «L’imitateur» de Thomas Bernhard en 1999. En 2000, il s’associe à Gérald Robert-Tissot et fabriquent «Tout Doit Disparaître», spectacle recyclable et agit-prop sur notre société tout-consommation. L’alchimie du théâtre avec d’autres disciplines (danse, musique, vidéo) viennent rythmer un jeu très physique qui donne à toutes les créations de Théâtre D’OUBLE « l’étiquette » d’un travail vif, festif et corrosif en rapport direct avec le public. Dans cette optique de proximité et de décloisonnement, toutes les créations de la compagnie ont été tour à tour jouées dans des théâtres et dans des lieux moins conventionnels (bars, foyers, lycées, salles d’expo, rue). Théâtre D’OUBLE s’inscrit dans un champ théâtral en région Auvergne-Rhône-Alpes et national avec ses tournées et ses résidences dans divers théâtres en France et à l’étranger.

Les créations de Théâtre D’Ouble

  • saison 1999/2001 : « L’imitateur » de Thomas Bernhard (L’Élysée – Lyon, Centre Culturel Autrichien – Paris, tournée nationale)
  • En résidence à la Salle Gérard Philipe – Villeurbanne (2001 – 2003)
  • saisons 2001/2006 : « Tout doit disparaître » (Salle Gérard Philipe – Villeurbanne, tournées nationales et en Suisse)
  • saison 2001/2002 : « Shakespeare Party » (Salle Gérard Philipe – Villeurbanne, Centre Culturel Théo Argence – St-Priest)
  • saison 2001/2002 : Evénement Impertinent, le festival « Les Acteurs isolés » à la salle Gérard Philipe – Villeurbanne
  • saison 2002/2003 : « De chair et de sang » (variations autour de Francis Bacon) (Salle Gérard Philipe – Villeurbanne, Musée des Beaux-Arts – Lyon, Centre Culturel Irlandais – Paris)
  • saison 2005/2006 : «La dent du lézard» (Faculté de Médecine – section de Médecine Dentaire – Université de Genève, Cameroun)
  • saison 2006/2007 : « Idiocratie » (Médiathèque de Vaise, festival International de Contis, tournée 2007)
  • saison 2008/2009 :« C’est pourtant pas la guerre » de Maryline Desbiolles, co-productions : Lettres Frontières, Théâtre Nouvelle génération de Lyon, Médiatèque de Vaise, tournée Rhône-Alpes et Suisse
  • saisons 2010/2012 : « En même temps » de E. Gritchkovetz, co-productions : Centre Culturel Théo-Argence St-Priest,  Élysée, festival Pélussin, CC Charlie Chaplin de Vaulx en Velin, Astrée Villeurbanne, Espace Culturel St-Genis-Laval
  • saison 2011/2012 : « Le mariage vert » de Jean-Marc Bailleux, co-productions : Plan climat Beaujolais vert, Conseil Général du Rhône, MJC Amplepuis, festival à la ferme….
  • saison 2011/2012 : « Hôtel de l’Europe » de Jean-Marc Bailleux, co-productions Arts en scène, Acte II, Printemps d’Europe à Lyon
  • saisons 2013/2014 : « 14 : années singulières », rôle d’un soldat inconnu, création Théâtre D’ouble 2014
  • saisons 2014/2015 : « Quelle énergie + ou – ?! », conférence gesticulée, rôle du conférencier, création Théâtre D’ouble 2014
  • saisons 2015/2016/2017 : « Garde-fou », rôle titre burlesque, création Théâtre d’Ouble, 2015 et 2016
  • saison 2016 : « Valentine Hugo », Commande Médiathèque de Boulogne/Mer, création Théâtre d’Ouble 2016
  • saisons 2018/2019 : « Le bal à Frédo », création Théâtre d’Ouble et cie fred Bendongué (cie de danse)
  • « La ville imaginée », projet participatif, ville de Lyon, Lyon métropole, Drac (Culture et santé)
  • saisons 2019/2020 : « Le syndrome de la grenouille », Commande Géopark Beaujolais, création Théâtre d’Ouble, juillet 2019
  • saison 2020/2021 « Après…Le monde », Commande liée à la situation Covid, Université Lyon 1 et Crous Auvergne-Rhône-Alpes
  • saison 2021/ 2022 « Secrets de château », Commande « prendre l’air » Drac Auvergne-Rhône-Alpes

Pédagogie

Son travail d’enseignement a été nourri par son expérience d’homme de théâtre : auteur dramatiquemetteur en scène et comédien. Intervenant théâtral à l’Université Lyon 1 depuis 1997 et dans divers établissements secondaires Auvergne-Rhône-Alpes depuis 1993, Jean-Marc Bailleux associe à son écriture, un travail de laboratoire scénique auprès de divers publics et d’un projet choisi8.

En 2010, il obtient son DE, Diplôme d’État d’enseignement théâtre. Depuis 1994, ses diverses expériences en enseignement théâtral supérieur sont :

– Formation à l’expression et aux techniques du théâtre, IUFM de Lyon (Enseignant.e.s en écoles primaires).

– Groupes Signes (Educateurs- Educatrices pour personnes à handicaps) sous formes de nombreux stages.

– Département d’allemand, Université Lumière Lyon 2, dans le cadre de la création « L’imitateur » de Thomas Bernhard, 2000.

– Département d’informatique, IUT A informatique et biologie, Université La Doua, Lyon 1, depuis 1997 / 2019 Sensibilisation aux techniques de communication et expressions orales dans le cadre d’un cursus de métiers informatiques ou de biologie.

– Depuis 1993 à Lyon,  il anime des ateliers d’écritures et de jeux dramatiques en classes théâtre de lycées LS options lourdes et légères.

– Depuis 2002, formateur au Théâtre Astrée [archive], centre culturel de l’Université Lyon 1, avec un Atelier théâtre et écriture pour étudiants et membres du personnel universitaires.

– Depuis 1997, dans le milieu de la santé et de l’éducation populaire : Département des Sciences de l’Éducation, ARFATSEMA et Ocellia – Lyon (DEJEPS travailleurs sociaux et fonction d’accueil) et personnel de santé, hôpital de St-Chamond.

Théâtre

Rôles au théâtre

  • « Gaston B » de Gaston Bachelard, création Théâtre-danse Cie Françoise Maimone, 2022/2023, rôle de Bachelard
  • « Le rapport de Brodeck » de Philippe Claudel, Mise en scène : Valérie Zipper, Cie du Chien Jaune, Rôle de Orschwir, 2019/2022, tournée nationale
  • « Le syndrome de la grenouille »,  Commande Géopark Beaujolais, création Théâtre d’Ouble, Rôle du journaliste, juillet 2019
  • « Novembre des Canuts », Rôle du premier Prud’homme dans le milieu des tisseurs lyonnais, 2018/2019
  • « Vagabonds des galaxies », cabaret poétique sur les écrivains US beatniks, création Françoise Maimone, 2017/2018 en tournée nationale
  • « Faustus 25 », rôle de Faust et Méphisto, création Cie Françoise Maimone, 2016/2017
  • « Le bal à Frédo »,   meneur de revue des années folles, création Théâtre d’Ouble/ Cie Fred Bendongué, 2017
  • « Garde-fou », rôle titre burlesque,  création Théâtre d’Ouble, 2016/2017
  • « Quelle énergie + ou – ?! », conférence gesticulée, rôle du conférencier, création Théâtre D’ouble 2014/2015, tournée nationale
  • « 14 : années singulières », rôle d’un soldat inconnu, création Théâtre D’ouble 2014
  • « Richard III » de William Shakespeare, rôle de Buckingham, création Cie Françoise Maimone, 2013
  • « Shakespearemania » d’après Richard III, théâtre-danse, création Cie Françoise Maimone, 2012
  • « L’imitateur » (cabaret autrichien) de Thomas Bernhard, rôle titre, création Théâtre D’Ouble, Élysée-Lyon, mars 2000 – reprise Institut Culturel Autrichien -Paris, 2000/2001-2012/2014/2019
  • « Le mariage vert » de Jean-Marc Bailleux, rôle de Maurice Chavanis, création Théâtre D’ouble 2011
  • « Amphitryon »  de Molière et H. Von Kleist, rôle de Mercure, création Cie Françoise Maimone, 2010
  • « L’atelier volant » de Valère Novarina, rôle de Boucot, création Cie Persona, Lyon 2010
  • « Le prince de Hombourg » de H. Von Kleist , rôle de l’amiral Dörfling, , création Cie Françoise Maimone, 2008
  • « Idiocratie » texte de Jean-Marc Bailleux, rôle A.T.A. 1, création Théâtre D’ouble 2007, médiathèque de Vaise + tournée.
  • « Le misanthrope » de Molière, rôle du mystery man, création Cie Françoise Maimone, 2007.
  • « Têtes rondes, têtes pointues » de Bertolt Brecht et Hans Eisler (Comédie musicale), mise en scène Gilles Chavassieux théâtre les Ateliers Lyon, mai 2005, rôle du vice-roi. (Tournée 2006)
  • «  De chair et de sang » mise en scène de Jean-Marc Bailleux, rôle du journaliste, création Théâtre D’ouble 2004          (musée des Beaux-Arts, Lyon et Centre culturel Irlandais, Paris)
  • « Shakespeare Party » co-mise en scène et rôle de Malvolio, création Théâtre D’ouble juillet 2002 (SGP Villeurbanne, Centre Culturel théo Argence, St-Priest)
  • « Le roi Lear » de Shakespeare, rôle de Cornwall, création Cie Françoise Maimone, Villeurbanne, novembre 2002
  • « Tout doit disparaître » de Jean-Marc Bailleux et Gérald Robert-Tissot, rôle de Tête, création salle Gérard Philipe, Villeurbanne, mars 2001
  • « Chroniques des jours entiers, des nuits entières » de Xavier Durringer, rôle de Gaspard, Atopos théâtre, Saint-Étienne, novembre 1999
  • « La déploration d’Arthur Cleary » de Dermot Bolger, (création en France) rôle d’Arthur Cleary, mise en scène Christian Giriat, Théâtre Mobile, création novembre 1998, Comédie de Valence, Centre Dramatique, tournée
  • « MAKHNO » Une histoire des paysans insurgés d’Ukraine, (écriture collective), rôle de Savva MAKHNO, mise en scène Manuel Péreira, Groupe TSEKH, Valence octobre 1997
  • « Le cabaret des villes » chansons et poèmes de Bertolt Brecht, festival d’Avignon 1997- amphithéâtre de I’Opéra de Lyon, mai 1998, tournée
  • « La bonne  âme du Se Tchouan » de Bertolt Brecht, rôle d’un Dieu et du Menuisier LinTo, mise en scène Bruno Carlucci, Lyon juin 96-festival d’Avignon 1997
  • « L’émission de télévision » de Michel Vinaver, rôle du juge Phélipeau, mise en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers. Lyon- Théâtre de Vitry 1995-1996
  • « Le suicidé » de Nicolaï Erdmann, rôle de Aristarque, mise en scène  Gilles Chavassieux, Théâtre les Ateliers. Lyon- octobre 95                        
  • « Nietzsche se  marie » d’Alain  Jugnon, rôle de Giovanni (Le double de Nietzsche), mise en espace  Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers Lyon- mai 1995
  • « La mégère apprivoisée » de William Shakespeare, rôle de Grémio, mise en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers. Lyon mars-avril 1995-toumée nationale 1996                              
  • « Le Décaméron » De Boccace, « Les contes de Canterbury » de Chaucer « La guerre Picrocholine » de Rabelais, extraits mis en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers. Lyon -décembre 1995                                          
  • « Flandrin, l’acteur » de Pierre Debauche, rô1e  du docteur, mise en scène  Daniel Mesguich Théâtre de la Métaphore Lille – mars-avril 1993
  • « Les. mariés de la tour Eiffel » de Jean Cocteau, rô1e du général, avec Daniel Mesguich et l’orchestre National de Lille, Palais des Congrès de Lille, théâtre des Champs-Élysées-Paris, 1993
  • « Projections » :Improvisations théâtrales dans un cinéma : « Si j’avais un million » de Lubitsch; « Frankenstein junior », « Cinéma Paradiso », « Freaks »(…) Le Splendid-Lille 1991/92
  • « Un mariage éphémère » : Théâtre improvisé avec l’Ensemble de musique contemporain Polychromie, Villeneuve d’Ascq – 1992-1993
  • Auteur-comédien de créations burlesques: « Les plagistes », “Pas rire de rien », “Bête de scène (Crânement inspiré d’Hamlet) », « Impasse Drouillette” au Kalsium Théâtre, Lille, 1986-1992

Mises en scène au théâtre

  • « Secrets de château » Commande « prendre l’air » Drac Auvergne-Rhône-Alpes, saison 2021/ 2022
  • « Après…Le monde » Commande lié à la situation Covid, Université Lyon 1 et Crous Auvergne-Rhône-Alpes, saison 2020/2021
  • « Le syndrome de la grenouille »,  Commande Géopark Beaujolais, création Théâtre d’Ouble, juillet 2019
  • « D’une rive à l’autre » portrait de la peintre surréaliste Valentine Hugo, de Jean-Marc Bailleux, co-production Le Quadrant, Boulogne/mer, mars 2018
  • « Hôtel de l’Europe » de Jean-Marc Bailleux, co-production Arts en scène, Acte II, Printemps d’Europe, avril 2012
  • « Le mariage vert » de Jean-Marc Bailleux, création Théâtre D’Ouble 2011
  • « En même temps » de E. Gritchkovetz, création Théâtre D’Ouble 2010/2011
  • « C’est pourtant pas la guerre » de Maryline Desbiolles, création Théâtre D’Ouble 2008
  • Assistant à la mise en scène de « La solitude dans les champs de coton » de B-M Koltès, mise en scène Françoise Maimone, salle Gérard Philipe, janvier 2005-
  • «  De chair et de sang » (variations autour de francis Bacon) création Théâtre D’ouble 2004
  • « Shakespeare Party » création Théâtre D’Ouble  2002
  • «  Tout doit disparaître » création Théâtre D’Ouble 2001
  • «  L’imitateur » (cabaret autrichien) de Thomas Bernhard, création Théâtre D’Ouble 2000/2001
  • «  Les deux petits soldats », . création Théâtre D’Ouble 1996
  • «  Préparatifs de voyage » de Javier Tomeo, adaptation avec Juliette Heymann et mise en scène, Théâtre Les Ateliers.-Lyon mai-juin 1995
  • À Lille : « La  chaise de ma vie » à partir des récits de 15 jennes RMIstes, Adaptation et mise en scène, Théâtre Municipal de Tourcoing, mai 1992
  • «  Le monte-plats » de Harold Pinter, assistanat Julia Pascal Company, Londres, février 1989
  • «  Quel petit vélo à  guidon chromé au fond de la cour »  de Georges Pérec, assistanat CieJ-M Chotteau, Espace Théâtre, Tourcoing, avril-mai 1989

Filmographie

Cinéma

  •  » Ponnette  » réalisation de Jacques Doillon, les films Alain Sarde, assistanat casting enfant, novembre 1995, prix d’interprétation au festival de Venise 1996 de Victoire Thivisol
  •  » Les grands ducs « , Réalisation de Patrice Leconte, rôle d’un spectateur de théâtre, juin 1995
  •  » Sale gosse « ,  réalisation de Claude Mourièras, les films Alain Sarde, assistanat casting enfant, avril-juillet 1994, prix Euskal Media festival de San Sebastian l995
  •  » L’élève « , réalisation d’Olivier Chatsky, rôle du joueur de Whist, février 1996, prix du jury au festival de Montréal 1997
  •  » L’échange « , Hector films, production franco-allemande, septembre 2005, rôle : un parent d’élève
  • « Après lui « , Gloria production, réalisation de Gaël Morel, novembre 2006, rôle : le greffier
  •  » Passe-passe  » réalisation Tony Marshall, 2007, rôle : le militant écolo

Télévision

  • «  Louis et la mémoire de vigne » , réalisation Michel Favart, Néria Productions et France 3, septembre 2000
  • « Famille décomposée » Réalisation : Claude d’Anna, rôle : ami de famille, France 3, 2011
  • « Chérif », série policière, France 2, 2013

Publications

Pièces éditées

  •  » Tuer ce siècle «  (édité en janvier 2003, l’Harmattan) : lecture à la Comédie de Valence dans le cadre du festival “Temps de parole” mai 2000 / lecture au « troisième bureau (Grenoble), décembre 2001./Lecture I.U.F.M. de Lyon, décembre 2002.
  •  » Antichambre « , (édité en mai 2006, l’Harmattan) : lecture à La Chartreuse de Villeneuve Les Avignon, mai 2004 avec la promotion 2004 de l’ERAC (conservatoire de Cannes-Marseille).
  • « Hôtel de l’Europe » (édité en janvier 2012, l’Harmattan) : aide Fiacre 2010 de la Région Rhône-Alpes contribuant à deux résidences d’auteur : La Fundación Valparaíso, Mojácar – Espagne; The Institute of Gunnar Gunnarsson, SKRIÐUKLAUSTUR – Island

Adaptations au théâtre

  • « La chaise de ma vie » d’après des récits de chômeurs, Théâtre municipal de Tourcoing, avril 1992
  • «  Préparatifs de voyage » de Javier Tomeo, Théâtre Les Ateliers, Lyon, mai 1996
  • «  L’imitateur » cabaret autrichien de Thomas Bernhard., Lyon, Paris et tournée nationale, février 2000 – novembre 2002
  • « Shakespeare Party », création Théâtre d’Ouble, SGP Villeurbanne et St-Priest, juillet 2002
  • « C’est pourtant pas la guerre » Récit de Maryline Desbiolles, création Théâtre d’Ouble 2008, Production Lettre Frontières, TNG Lyon, médiathèques de Lyon et Genève.

Notes et références

  1.  « Jean-Marc Bailleux » [archive], sur Babelio (consulté le )
  2.  {{Article|langue=fr|auteur1=Ph. M. Boutillier|titre=Le Kalsium dans « l’Impasse Drouillette »|périodique=La voix du nord|date=7 février 1992
  3.  « Le Rapport de Brodeck – 3/02 | Théâtre Astrée » [archive] (consulté le )
  4.  « Jean-Marc Bailleux – Biographie, publications (livres, articles) » [archive], sur www.editions-harmattan.fr (consulté le )
  5.  Association C.R.I.S, « En savoir plus – Jean-Marc Bailleux, actualités, textes, spectacles, vidéos, tous ses liens avec la scène – theatre-contemporain.net » [archive], sur www.theatre-contemporain.net (consulté le )
  6.  « Du foin sur les planches 2019 » [archive]
  7.  « Courant d’Art » [archive], 18 juin 2012 (consulté le )
  8.  « Jean-Marc Bailleux » [archive]