logo



Le spectacle
L'équipe artistique
Les dates
La presse
Le dossier
Accueil compagniespectaclesJean-Marc BailleuxGérald Robert-Tissotgaleriecontactliens

De chair et de sang

DE CHAIR ET DE SANG

 

Semaine du 5 au 12 février 2003

 

De chair et de sang à la Salle Gérard Philipe

 

Le dispositif mis en place pour De chair et de sang est intrigant, réussi. Un ensemble où se mêlent des sons trafiqués, des photos déformées à la manière des tableaux de Francis Bacon, une piste ronde et diverses vidéos projetées sur un rideau en fond de scène. Plein de trouvailles, ce spectacle conçu par Jean-Marc Bailleux témoigne de belles ambitions.

Nicolas Blondeau

Lyon Capitale

 

 

LES ACTEURS ISOLES

 

LYON FIGARO

 

MARDI 2 AVRIL 2002

 

C U L T U R E

 

THEATRE Les Acteurs isolés à la salle Gérard-Philipe

 

Des comédiens révoltés et survoltés

 

Le Théâtre D’OUBLE organise son second événement impertinent à la Salle Gérard Philipe : Les Acteurs Isolés. Des comédiens ont choisi de déclamer, chucho­ter, hurler ou chanter, seuls sur scène. des textes qu’ils ont choi­sis et montés eux-mêmes.

 

Dans le cadre d'une résidence de deux ans à la Salle Gérard Phi­lipe, la compagnie Théâtre D'OUBLE présente, après Shakespeare Party, son second « événement imper­tinent » : Les Acteurs Isolés, Ce spec­tacle, qui sera joué, trois soirs de suite à compter d’aujourd’hui, pro­pose un théâtre de proximité, où les acteurs s'amusent et jouent avec le public. Chaque soirée sera placée sous le signe de la convivialité, de l’imprévu. Les comédiens ne se produiront pas exclusive­ment sur scène, ils seront pré­sents aux quatre coins du théâtre, surprenant les spectateurs habi­tués à les chercher sur les planches. Les Acteurs lsoles est un spectacle qui a la particularité d’être une suite de monologues, décla­més, murmurés, hurlés, ou même chantés par des acteurs qui ont eux-mêmes choisi leur texte et qu'ils ont monté seuls. Chaque comédien est assisté par un met­teur en scène, qui, le plus souvent, n'en est pas vraiment un. La per­sonne qui interprète un texte peut tout aussi bien diriger un acteur sur un autre projet. Il en est ainsi pour Jean-Marc Bailleux qui met en scène De chair et de sang et qui joue dans L’Imitateur. Théâ­tre D'OUBLE a la vocation de ras­sembler des artistes qui puissent interchanger leur rôle, se glisser aussi bien dans la peau du comé­dien que dans celle du metteur en scène, sans difficulté.

 

Les comédiens des Acteurs Iso­lés ont pris la décision de monter leur propre spectacle du début à la fin, parce qu'ils se sentent insa­tisfaits des projets qui leurs sont proposés, et qu'ils désirent être autre chose que des interprètes. Ils se révoltent car on a tendance à oublier « dans un monde très institutionnel que le théâtre part des comédiens », souligne Jean-Marc Bailleux, créateur du Théâtre D’OUBLE. Les acteurs ont besoin de prendre des initiatives, de s'impliquer plus profondément dans un projet théâtral.

 

Trois soirées thématiques donneront l'opportunité à ces comé­diens-metteurs en scène de montrer de quoi ils sont capables. Ce soir, les différents monologues auront comme thème Le bon qoût artistique: Nuits de noces, De chair et de sang, Le dernier discours de l’homme rouge, et L'Histoire du tIgre permettront d'émettre plu­sieurs avis sur la peinture, la poé­sie, le théâtre et la musique. La soirée de demain sera consacrée à la crise de l'adoles­cence qui se produit de plus en plus tardivement, et le dernier soir, un état des lieux sociologique du monde d’aujourd’hui sera proposé. Pour ces différents spectacles, les comédiens ont délibérément choisi des textes contemporains, qui s'attaquent aussi bien au tragique qu'au comique. Un spectacle qui s'adresse à un large public qui se reconnaîtra sans doute dans plusieurs situations mises en scène. Jus­qu'au 4 avril prochain.

 

Emilie Castillo