logo



Le spectacle
L'équipe artistique
Les dates
La presse
Le dossier
Accueil compagniespectaclesJean-Marc BailleuxGérald Robert-Tissotgaleriecontactliens

Shakespeare Party

SHAKESPEARE PARTY

 

 

LE PROGRES
Jeudi 4 juillet 2002

 

Instants de nuit magique

 

Les deux représentations de « Shakespeare Party » ont fait le plein de spectateurs. Décor privilégié de ce voyage à travers les siècles, le château s'est transformé le temps de deux soirées en scène de théâtre. Un beau rendez-vous de fin de saison.

 

Souvenez-vous, en septembre dernier, pour inau­gurer la saison culturelle, Théo-Argence ouvrait grandes ses portes et laissait le public en­trer par les quatre coins du théâtre. Pour clore la saison, changement de décor! Le théâtre s'est transporté hors les murs.

 

Mardi et mercredi soir, les spectateurs étaient gracieuse­ment conviés à assister dans les allées du château à « Shakes­peare Party », une pièce inter­prétée par la compagnie lyon­naise Théâtre D’OUBLE. Bien plus qu'une simple pièce, un divertis­sement enchanteur fut offert au public. Accompagnés par les mu­siciens du groupe Malossol, les comédiens du Théâtre D’OUBLE sont allés à la rencontre des spec­tateurs pour les amener sur les chemins d'une procession peu commune dans les jardins du château.

 

Liberté de style

 

« Come with us, quick/y ! », pressaient les acteurs. Un mot d’ordre qui n'est pas sans rap­peler que le théâtre de Shakespeare était aussi (et surtout?) écrit pour le peuple, quand le pu­blic se tenait debout et braillait. Après cette première mise en scène nomade, tel un passage ri­tuel transportant le public dans son sillage, la pièce s'est jouée à l'extérieur du château. Un cadre jouant un rôle à part entière dans la pièce et offrant, grâce notam­ment aux jeux de lumière, un dé­cor aux multiples facettes.

 

« La proximité des acteurs vis à vis du public et inversement nous semble un axe déterminant dans la réalisarion de nos pro­jets », revendique la compagnie. Dans une totale liberté de style, affranchi de toutes les conven­tions traditionnelles, le théâtre de cette troupe accompagne les spectateurs dans une aventure où la seule rigueur est la convi­vialité.

 

Face à un public de tous âges, la magie a opéré. Sous le charme de ce voyage littéraire à travers les siècles, les spectateurs furent d'entrée de jeu conquis dès les premiers vers.

 

Présentant deux heures tren­te durant, avec entracte, un spec­tacle subtil et surprenant, « Sha­kespeare Party » était l'un des rendez-vous à ne pas manquer.

 

S.V.