logo



Le spectacle
L'équipe artistique
Les dates
La presse
Le dossier
Accueil compagniespectaclesJean-Marc BailleuxGérald Robert-Tissotgaleriecontactliens

La dent du lézard

 

LE SPECTACLE

Introduction :

Christian GIANELLA est médecin dentiste assistant auprès du Professeur Pierre Baehni en médecine dentaire préventive à l’Université de Genève. Il conduit actuellement un projet de santé bucco-dentaire au Cameroun à Mfou, ville de 15000 habitants située à 30 km de Yaoundé. Le projet a démarré en 2001 avec l’installation d’une unité de soins à l’hôpital de Mfou. Il est prévu d’étendre ce projet pilote avec la collaboration de l’Etat camerounais, en particulier les ministères de la santé et de l’éducation.

Ce programme de prévention s’adresse aux élèves des écoles enfantines, primaires et secondaires, aux enseignants qui doivent jouer le rôle de formateurs. Les objectifs de ce programme sont de donner des informations sur la carie dentaire, ses causes, le traitement, la prévention et enfin, modifier les comportements face à l’hygiène et l’alimentation.

Un large spectre d’élèves de la région de Mfou (de l’école enfantine jusqu’au lycée) a été désormais initié à l’hygiène bucco-dentaire. Cependant, les parents et les adultes en général ne sont pas encore très au courant de ces règles et ne sont que difficilement atteignables pour diffuser ces nouvelles pratiques ; certains d’entre eux, par ignorance et par crainte de la nouveauté, ne laissent pas leurs enfants pratiquer ces soins. Ces derniers sont alors désorientés et tiraillés entre ce qui est enseigné à l’école et ce qui est pratiqué en famille.

Christian GIANELLA a eu l’idée de mettre sur pied un événement, dont le but est de sensibiliser les adultes aux problèmes bucco-dentaires. Pour cela, il a fait appel à Gérald ROBERT-TISSOT (comédien) et Pierre ROBERT-TISSOT (musicien), tous deux professionnels du spectacle, dont le travail est de monter un spectacle interactif comportant musique et théâtre qui s’immiscerait dans le contexte culturel camerounais tout en faisant participer les autochtones.

Conte :
Dédé et Edouard Chicot, deux vagabonds, arrivent. On peut se représenter, à leur accoutrement, qu’ils marchent depuis longtemps et qu’ils parcourent le monde depuis des lustres.

Ils ont les dents pourries et trimballent tout un attirail d'outils.

Ils se présentent. Ce sont des « docteurs ès dents » . Ils voyagent de ville en ville et leur devise est « Quand tu as mal, il faut arracher ». Par déformation professionnelle, ils veulent arracher tout ce qui dépasse : dents, langues, fistules… et tels des bateleurs, ils vont devoir feinter, baratiner, mentir… Tous les prétextes sont bons : mauvaise haleine, gingivite, malposition dentaire, dents surnuméraires, abcès.

Mais Le Grand Lézard ne l’entend pas de cette façon. Si les humains n’ont plus de dents, ils n’oseront plus sourire, ils ne mangeront plus de viande, les femmes seront moches, ils seront dévorés par des mammifères à canines pointues et l’espèce humaine disparaîtra. Le Grand Lézard maudit les frères Chicot et leur promet l’Enfer s’ils continuent.
Terrorisés par cette prophétie, les frères Chicot paniquent. Il faut trouver la solution : comment se débarrasser de la carie si on ne peut plus arracher des dents ?
Mais…peut-être que des dents… ça se lave, ça se brosse, ça se soigne ?
Ils entrent en transe, ils flattent la dent, glorifient le sourire, élèvent la molaire au rang d'Aphrodite… et pourfendent l'internationale sucrifère. Ils préconisent une hygiène parfaite et inventent un brossage révolutionnaire.
Les frères Chicot ont évité la catastrophe : les femmes resteront belles, les animaux auront toujours peur des hommes et les enfants riront à dents déployées.
Le Grand Lézard est satisfait et pour les récompenser, il offre aux frères Chicot une dentition toute neuve.
Se sentant investis d’une nouvelle mission, nos deux compères reprennent la route avec pour devise :  « Celui qui se lève tard ne voit pas le lézard en train de se brosser les dents.»