SITE EN CONSTRUCTION

Théâtre D’OUBLE naît à Lyon en 1997 à l’initiative de Jean-Marc Bailleux (auteur, comédien, metteur en
scène) qui crée «L’imitateur» de Thomas Bernhard en 1999.


En 2000, il s’associe à Gérald Robert-Tissot. Ils fabriquent ensemble Tout Doit Disparaître, spectacle
recyclable sur notre société tout-consommation, créé à la salle Gérard Philipe à Villeurbanne.
S’ensuit une résidence de deux saisons, de 2001 à 2003, dans cette même Salle Gérard Philipe où
seront créés divers événements : Shakespeare Party, De Chair et de sang (variation autour de Francis
Bacon), Les Acteurs Isolés.


Théâtre D’OUBLE aime mêler les genres et inclut parfois dans ses spectacles de la danse, de la
musique, de la vidéo. Le jeu d’acteur est assez physique, vif, peut être également festif et corrosif. Les
créations sont très en rapport direct avec le public.


Dans cette optique de proximité et de décloisonnement, toutes les créations de la compagnie ont été
jouées tour à tour dans des théâtres et dans des lieux moins conventionnels (bars, foyers, lycées,
salles d’expo, rue). Théâtre D’OUBLE déploie ses spectacles aussi bien en région Rhône- Alpes qu’en
France et quelques fois à l’étranger (Suisse et Cameroun).


L’action culturelle est présente dans les activités de la compagnie :
Jean-Marc Bailleux intervient pour la mission culturelle de L’université Lyon 1 sur le campus de la Doua
au Théâtre Astrée et anime des ateliers pour les étudiants et membres du personnel depuis 2002.


En 2010, il crée et devient directeur artistique du projet de médiation culturelle Courant d’Art en
Beaujolais Vert (village Le Chapelard) avec son festival agriculturel Du foin sur les planches, (mêlant
théâtre, musique, débats), axé sur des problématiques telles que biodiversité, écosystème…

De son côté, Gérald Robert-Tissot met en place le rêveur public, projet de rencontres et d’échanges
autour des rêves et de la réalité auprès de divers publics et reçoit le soutien financier de Culture et
Santé. Ceci en parallèle à la création théâtrale l’envie de dormir est une odeur .


En ce début de saison 2019-2020, avec Magalie Rastello (designer) et Marc-Antoine Granier
(réalisateur radio), ils construisent ensemble La Ville Imaginée, création collective et participative en
immersion avec divers publics (ehpad, foyer d’hébergement et usagers de la bibliothèque municipale
du 7ème arrt). Ce projet reçoit le soutien financier de La Métropole (Cultures et solidarités) et de
Culture et Santé.